top of page

Normes de conduite éthique

HAPPY ISLAND PPEC

(Adapté du Code d'éthique de la profession d'éducateur en Floride et des Principes de conduite professionnelle pour la profession d'éducateur en Floride)

 

  1. Notre école accorde de l'importance à la valeur et à la dignité de chaque personne, à la recherche de la vérité, au dévouement à l'excellence, à l'acquisition de connaissances et au développement d'une citoyenneté démocratique. La liberté d'apprendre et d'enseigner et la garantie de l'égalité des chances pour tous sont essentielles à la réalisation de ces normes.

  2. Notre préoccupation première est l'élève et le développement de son potentiel. Les employés s'efforceront donc d'évoluer professionnellement et chercheront à faire preuve du meilleur jugement professionnel et de la plus grande intégrité.

  3. Le souci de l'élève exige que notre personnel enseignant

  • fasse des efforts raisonnables pour protéger l'élève de conditions préjudiciables à l'apprentissage et/ou à la santé mentale et/ou physique et/ou à la sécurité de l'élève.

  • ne doit pas empêcher de manière déraisonnable un élève d'agir de manière indépendante dans le cadre de son apprentissage

  • Ne pas refuser à l'élève, de manière déraisonnable, l'accès à des points de vue différents.

  • Ne pas supprimer ou déformer intentionnellement une matière pertinente pour le programme d'études de l'élève.

  • Ne pas exposer intentionnellement un étudiant à un embarras ou à un dénigrement inutile.

  • Ne pas violer ou nier intentionnellement les droits légaux d'un élève.

  • Ne doit pas harceler ou discriminer un élève sur la base de la race, de la couleur, de la religion, du sexe, de l'âge, de l'origine nationale ou ethnique, des convictions politiques, de l'état civil, d'un handicap, de l'orientation sexuelle ou du milieu social et familial et doit faire des efforts raisonnables pour s'assurer que chaque élève est protégé contre le harcèlement ou la discrimination.

  • N'exploite pas une relation avec un élève à des fins de gain ou d'avantage personnel.

  • Il doit garder confidentielles les informations personnelles identifiables obtenues dans le cadre de ses activités professionnelles, à moins que leur divulgation ne serve des objectifs professionnels ou ne soit requise par la loi.

4.Conscients de l'importance de conserver le respect et la confiance de leurs collègues, des élèves, des parents et de la communauté, les employés de notre école doivent faire preuve du plus haut degré d'éthique. Cet engagement exige que nos employés

  • fassent preuve d'honnêteté dans toutes leurs relations professionnelles.

  • Ne doivent pas, sur la base de la race, de la couleur, de la religion, du sexe, de l'âge, de l'origine nationale ou ethnique, des convictions politiques, de la situation matrimoniale, de l'état de handicap, s'ils sont autrement qualifiés, ou du contexte social et familial, refuser à un collègue des bénéfices ou des avantages professionnels ou la participation à une organisation professionnelle.

  • Ne pas entraver l'exercice par un collègue de ses droits et responsabilités politiques ou civiques.

  • Ne se livre pas à des actes de harcèlement ou à des comportements discriminatoires qui interfèrent de manière déraisonnable avec l'exercice par une personne de ses responsabilités professionnelles ou de travail ou avec le bon déroulement de l'enseignement, ou qui créent un environnement hostile, intimidant, abusif, offensant ou oppressif ; et, en outre, s'efforce raisonnablement de veiller à ce que chaque personne soit protégée contre de tels actes de harcèlement ou de discrimination.

  • Ne doit pas faire de déclarations malveillantes ou intentionnellement fausses au sujet d'un collègue.

 

Obligation de formation

Tous les membres du personnel enseignant, les employés de soutien à l'éducation et les administrateurs sont tenus, comme condition d'emploi, de suivre une formation sur ces normes de conduite éthique.

 

 

Signalement des fautes

Tout le personnel enseignant, les employés de soutien éducatif et les administrateurs scolaires ont l'obligation de signaler les fautes commises par le personnel enseignant, les employés de soutien éducatif et les administrateurs scolaires qui affectent la santé, la sécurité ou le bien-être d'un élève. Les exemples de mauvaise conduite comprennent le langage obscène, la consommation de drogues et d'alcool, les commentaires désobligeants, les préjugés ou le sectarisme, les insinuations sexuelles, la tricherie ou les violations de tests, les agressions physiques et l'acceptation ou l'offre de faveurs. Les fautes commises par des employés doivent être signalées au directeur général du PPEC de Happy Island. Les fautes commises par les administrateurs doivent être signalées à la direction.

 

Les allégations légalement suffisantes de mauvaise conduite de la part d'éducateurs certifiés de Floride seront signalées au Bureau des services de pratiques professionnelles. Les politiques et procédures de signalement des fautes commises par le personnel enseignant ou les administrateurs de l'école qui affectent la santé, la sécurité ou le bien-être d'un élève sont publiées dans notre wiki interne et sur notre site Web à l'adresse www.happyislandppec.com.

 

Signalement des cas de maltraitance, d'abandon ou de négligence à l'égard des enfants: Tous les employés et agents ont le devoir de signaler tous les cas réels ou présumés de maltraitance, d'abandon ou de négligence à l'égard des enfants. Appelez le1-800- 96-ABUSE ou signalez le cas en ligne à l'adresse suivante : http://www.dcf.state.fl.us/abuse/report/.

 

Signes de maltraitance physique: L'enfant peut présenter des ecchymoses, des zébrures, des coupures ou d'autres blessures inexpliquées, des fractures ou des brûlures. Un enfant victime de violences physiques peut sembler replié sur lui-même ou déprimé, avoir peur de rentrer chez lui ou s'enfuir, éviter tout contact physique, être agressif ou porter des vêtements inappropriés pour cacher ses blessures.

 

Signes d'abus sexuel: L'enfant peut avoir des sous-vêtements déchirés, tachés ou ensanglantés, des difficultés à marcher ou à s'asseoir, des douleurs ou des démangeaisons dans la région génitale, ou une maladie sexuellement transmissible. Un enfant victime d'abus sexuel peut avoir une connaissance inhabituelle du sexe ou agir de manière séduisante, craindre une personne en particulier, sembler renfermé ou déprimé, prendre ou perdre du poids soudainement, fuir les contacts physiques ou s'enfuir de chez lui.

 

Signes de négligence: L'enfant peut avoir des besoins médicaux non satisfaits, être peu ou pas surveillé à la maison, avoir une mauvaise hygiène ou être en sous-poids. Un enfant négligé peut être fréquemment fatigué ou affamé, voler de la nourriture ou sembler avoir trop besoin de l'attention d'un adulte.

 

Modèles de maltraitance : Les abus graves impliquent généralement une combinaison de facteurs. Si un seul signe n'est pas forcément significatif, un ensemble de signes physiques ou comportementaux est un indicateur sérieux et doit être signalé.

Protection de la responsabilité Toute personne, fonctionnaire ou institution participant de bonne foi à un acte autorisé ou requis par la loi, ou signalant de bonne foi un cas de maltraitance, d'abandon ou de négligence à l'égard d'un enfant au département ou à tout organisme chargé de l'application de la loi, est immunisée contre toute responsabilité civile ou pénale qui pourrait résulter d'une telle action. (F.S. 39.203)

 

Un employeur qui divulgue des informations sur un ancien employé ou un employé actuel à un employeur potentiel de l'ancien employé ou de l'employé actuel à la demande de l'employeur potentiel ou de l'ancien employé ou de l'employé actuel est exonéré de toute responsabilité civile pour cette divulgation ou ses conséquences, sauf s'il est démontré par des preuves claires et convaincantes que les informations divulguées par l'ancien employeur ou l'employeur actuel étaient sciemment fausses ou violaient un droit civil de l'ancien employé ou de l'employé actuel protégé en vertu du chapitre 760 du F.S. (F.S. 768.095)

bottom of page